Youssou N’Dour à Notes en Vert

FESTIVAL – Les Musiques du Monde seront célébrées à l’occasion de la 9ème édition du festival Notes en Vert. Du 12 au 14 juin , au Parc de Périgny, pas moins de 11 noms ont été dévoilés … et ce n’est qu’un début.

Youssou, tête d’affiche

Le chanteur et désormais homme politique sénégalais n’est plus à présenter. Mondialement connu pour son duo avec Neneh Cherry Seven Seconds (1994), Youssou N’Dour fait partie des 4 artistes à avoir réussi le cross-over de la musique africaine : Miriam Makeba, dans les années 1960 ; Manu Dibango au cours de la décennie suivante ; Mory Kanté dans les années 1980 ; et lui à la fin du siècle dernier. Mais la grande différence de You par rapport à ses prédécesseurs, c’est d’avoir accompli sa performance sur le sol de ses ancêtres. Avec cette obstination tranquille qu’on lui connaît, il n’a jamais considéré qu’habiter Dakar serait un obstacle à sa conquête du monde. Le rossignol sénégalais sera à Périgny le samedi 13 juin.

Ce même jour la brésilienne Flavia Coelho chantera les titres de son nouvel album DNA, paru un an après l’élection de Bolsonaro qui a provoqué chez elle un immense choc. Elle a donc décidé d’en faire quelque chose de profond, un album, sans abandonner l’énergie solaire qui fait sa patte depuis longtemps.

Mes souliers sont rouges, au répertoire chamarré (de leurs ancêtres québécois et cajuns, des cousins irlandais et aujourd’hui de leurs grands-parents normands) est un véritable phénomène populaire il détient le record d’entrées au Zénith de Caen en 2011 avec plus de 7000 fidèles rassemblés et celui des ventes en « indé » : avec plus 250 000 disques en 6 albums. À découvrir.

Zebda et Massilia sound system ensemble sur scène

Autre moment fort du festival le jour de l’ouverture du festival : la formation Pas d’arrangement qui réunit un collectif composé de membres des groupes toulousain et marseillais Zebda et Massilia sound system. Energie et engagement festif assurés. Ce même jour : La Rue Kétanou qui débarquera accompagnés d’un 4ème comparse et de 15 nouveaux titres, extrait d’un album à sortir en janvier prochain.

À noter également la présence du chanteur martiniquais Yaniss Odua qui parvient à réconcilier les tendances et à moderniser le reggae, incorporant l’esprit du hip-hop sur plusieurs rythmiques.

Cédric Chaory.

PLUS D’INFORMATIONS : https://www.notesenvert.fr/

Laisser un commentaire