Super Bourdi, loufoque et déjanté

STREET-ART – Un style un brin décalé, des personnages loufoques mis scène dans des situations déjantées… vous l’aurez compris Lénaïc Bourdelaud, alias Super Bourdi, n’est pas un gars sérieux… Derrière son regard d’ange et ses yeux bleus maritimes se cache un sacré coquin qui croque à l’envi des saynètes drôlissimes qui provoquent de sérieux éclats de rires ! La curiosité attisée après avoir croisé ses personnages et ses « doigts d’auteur » rue Saint Nicolas à La Rochelle, Marguerite La Rochelaise est partie à la rencontre de ce bougre de Super Bourdi…

Alors Lénaïc, raconte nous ton parcours …

J’ai commencé le dessin tout petit. Donc très vite je suis entré dans le domaine des arts appliqués,  juste après ma troisième.  D’abord au Lycée Charles Coulomb à Angoulême de 2006 à 2009 en école d’arts appliqués, j’ai ensuite étudié la Communication Visuelle au Lycée des métiers du design et des arts appliqués Raymond Loewy à La Souterraine, dans la Creuse, de 2009 à 2011.Par la suite, je me suis lancé en free lance en tant qu’artiste illustrateur. Et je suis arrivé à la Rochelle il y a sept, huit ans.

Qu’est ce qui t’a amené de la Creuse à La Rochelle ?

Ma copine… (rires) Elle était étudiante ici. Je comptais normalement continuer mes études en licence à Rennes, mais finalement j’ai décidé d’arrêter et me suis mis à mon compte. D’autant que je me sentais bien à La Rochelle, c’est tout de même une ville agréable ! Aujourd’hui je suis directeur artistique à Conscience, studio de création graphique et multimédia, situé rue Saint Nicolas à La Rochelle.

Comment s’est créé l’univers de Super Bourdi ?

L’univers s’est créé petit à petit. Cela fait seulement trois ans que je présente véritablement mon travail d’illustration. J’ai fait quelques expos, quelques marchés de créateurs. Il y a un an, j’ai présenté une exposition au Moon Shake puis j’ai gagné un concours pour exposer aux Binocles de Sophie. Le concept des « doigts d’auteur » est venu en 2 jours. Je devais créer une dizaine d’œuvres différentes de ce que j’avais déjà présenté. J’ai donc réalisé ce petit bonhomme rigolo qui se contorsionne en fonction d’où l’on place son doigt.

J’en ai réalisé une dizaine lors de ma première exposition, en souhaitant qu’elle soit interactive. Le principe étant que le gens se prennent en photo avec le dessin, en plaçant leur propre doigt en lien avec la position du personnage. C’est un concept qui a beaucoup plu et qui a pas mal été partagé sur les réseaux.Depuis j’en ai fait une bonne centaine !

J’ai dernièrement participé les 7 et 8 septembre à l’Art est aux Nefs sur l’île de Nantes. J’ai également participé à Nantes à une vente pour le Secours Populaire et réalisé une fresque collective avec d’autres artistes. J’ai adoré ces expériences, j’y ai fait de belles rencontres et été vraiment bien accueilli. Tout dernièrement, j’ai présenté une exposition au Bathyscaphe à La Rochelle pendant tout le mois de novembre.

Et le passage à la rue alors ?

Le collage dans la rue est tout récent…Cela fait seulement trois semaines que j’ai posé deux personnages dans la rue Saint Nicolas. J’ai été sollicité par l’association des commerçants du quartier Saint Nicolas afin d’animer le quartier. Je vais ressortir une série bientôt que je vais de nouveau poser dans le quartier Saint Nicolas avec plusieurs grands formats car les deux que j’avais posés sont déjà plus ou moins partis. Je vais les réaliser sur un papier moins épais en utilisant une meilleure colle… Et ces derniers jours le temps ne se prêtait pas franchement à la stabilité des collages ! En tout cas pour une première expérience c’était cool. Cela a beaucoup plu, j’ai vu passer plein de photos sur les réseaux, j’ai eu de bons retours. Ça me donne envie d’en faire plein !

Il faut maintenant essaimer dans La Rochelle et ailleurs …

Ce serait super que la rue Saint Nicolas devienne un rendez vous artistique d’expression urbaine.Je pense vraiment aller en poser un peu partout dans la ville…à la sauvage. Par ailleurs, je vais réaliser des collages prochainement avec des artistes que j’ai rencontré à Nantes. Pour l’instant je ne fais que des collages mais pourquoi pas faire des fresques plus tard ? Je pense que d’ici une semaine ou deux je vais refaire une séance de collages dans La Rochelle. J’aimerais bien qu’il y en ait en place pour Noël et les fêtes de fin d’année.

Des projets ?

Une tonne ! J’aime bien varier les supports, ne pas me cantonner dans un seul champ. J’aime me diversifier, réaliser des dessins, des créations graphiques, des images, des illustrations, des animations gif…

Et ton actu ?

Je collabore avec Etc…A, concept store situé 67 rue Saint Nicolas. Il va y avoir un espace Super Bourdi dans la boutique. Noël oblige, nous allons notamment présenter en exclusivité une série de boules à neige drôles et décalées. Il y aura également quelques tirages d’illustrations. Le but étant que j’implante un espace dédié permanent où je présenterai mon univers, mes créations, mes accessoires. Je pense que cela se fera au mois de janvier, après les fêtes de fin d’année.

Ce qui me plairait bien aussi c’est de réaliser en extérieur une création que j’ai réalisée il y a quelques temps. Il s’agit d’une main balançant le petit bonhomme qui traverse ainsi trois ou quatre tableaux. Ce serait drôle de le réaliser dans une rue, avec la main qui jette le bonhomme au début de la rue, le bonhomme projeté à l’autre bout de la rue et entre les deux bouts le voir évoluer, tourbillonner. Ça m’amuserait beaucoup d’arriver à faire cela. 

Il faut juste que je trouve le temps car j’ai un planning assez chargé…et deux enfants de deux et quatre ans à qui je souhaite aussi consacrer du temps.

J’aimerais aussi pour une future exposition présenter uniquement des créations originales avec de grands formats couleurs, dans un réel espace dédié aux expositions. C’est mon prochain objectif.

Propos recueillis par Dominick Pages aka Marguerite La Rochelaise

Ne manquez rien de l’univers et des pérégrinations de Super Bourdi: suivez l’actualité sur son site et sa page Facebook

ILLUSTRATION « Louise, Achille et Papa »

Laisser un commentaire