Redécouvrir l’Aquarium.

Il fait partie du paysage. Stratégiquement posé au centre d’un triangle Vieux-Port-gare-Minimes, nous passons souvent devant, en vélo, en bus… Les Chroniques ont décidé de s’y arrêter, pour prendre le temps de redécouvrir ce classique rochelais.

Le voyage sous les mers commence par un ascenseur : la technique du capitaine Nemo a beaucoup évolué ! Nous commençons notre exploration par l’espace ‘Estran’, dédié à la faune locale et Atlantique. Le parcours de visite, de deux heures, est subdivisé en grandes régions océaniques : Méditerranée, Caraïbes, Indo-Pacifique…

Entourés de 3 millions de litres d’eau de mer, il faut le dire : c’est bien nous, maladroits et austères terriens (on ne peux pas rivaliser sur le spectre colorimétrique), qui sommes les intrus ! Les poissons bullent et nous observent…

Vous apprendrez que les dents des requins, tombent (il ne faut donc pas désespérer des carnassiers !). La rencontre avec les tortues est un moment très émouvant. L’Aquarium héberge un Centre d’Etudes et de Soins pour les Tortues marines (CESTM), et travaille également en collaboration avec l’observatoire Pelagis (mammifères et oiseaux marins, Université de La Rochelle / CNRS) : l’actualité ‘pétrolifère’ (naufrage du Grande America) et les pratiques de pêche industrielle sur nos côtes nous obligent à nous sensibiliser et nous informer.

Revenons à nos anémones. Sur un fond de piano et de musique classique qui se mêle très bien aux abysses, l’Aquarium offre une pause urbaine différente et introspective, nous sortant de nos écrans et de nos notifications intempestives. Pourquoi ne pas digérer le café gourmand ‘que vous n’auriez pas du prendre’, à la pause déj’, avec des bernard l’ermite, des mérous ou même des murènes (elles ont l’air moins sympa) !

www.aquarium-larochelle.com

> abonnement annuel (visites illimitées) : 40 euros (tarif étudiant, 28 euros)

Visuel de Une et photos d’illustration : ©AquariumLaRochelleSAS

Laisser un commentaire