Pouce ! le festival danse pour nos drôles débarque à La Rochelle

DANSE – Pour sa 9ème édition, le festival danse jeune public Pouce !, initié par la Manufacture – CDCN Nouvelle Aquitaine, s’implanteen Charente-Maritime. 2 spectacles seront joués à La Rochelle et au Château d’Oléron pour 3 représentations.

Le festival Pouce ! sème des graines chorégraphiques et convie les enfants dès 2 ans depuis maintenant 9 hivers sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine mais n’avait encore jamais pris racine en terre rochelaise. C’est chose faîte en 2020 grâce au rapprochement de La Manufacture – CDCN Bordeaux et de la Chapelle Saint-Vincent.

Rencontre sensible et poétique aux choses du monde

Pendant 11 jours, le festival danse jeune public programme 9 pièces (soit 37 représentations essaimées sur toute la Gironde et la Nouvelle-Aquitaine) dans 13 lieux de diffusion, proposant une rencontre sensible et poétique aux choses du monde. Nos drôles pourront ainsi rencontrer une déesse sibérienne de la nature (OumaïCollectif Tutti), plonger dans l’histoire de l’art pour comprendre le réel (Le BainGaëlle Bourges), découvrir des subtilités anatomiques (PlateauAna Rita Teodoro) et apprendre le langage des corps (TchatcheÉtant donné), voyager à la découverte des cultures proches ou lointaines ou encore écouter les bruits du monde (Devenir hibouLa Zampa ; Diotime et les lionsMylène Benoit & Magda Kachouche).

La serpillière de Mr Mutt © Fabien Capela

En Charente-Maritime, la Manufacture CDCN La Rochelle accueille La Serpillière de Mr Mutt de Marc Lacour. Les 11 et 12 février (puis le lendemain à la salle de spectacle de l’Arsenal à Château d’Oléron). Le facétieux chorégraphe y invente une danse de la serpillière. Facétieuce et terriblement inventive. Jamais à court d’idées pour bricoler des histoires chorégraphiques à partir d’objets tout simples, le danseur-chorégraphe imagine un destin spectaculaire à ce bout de tissu gris, souvent détrempé, et rarement associé à des moments magiques. À moins que… à moins qu’il ne s’élance dans les airs, et tournoie comme par magie au-dessus de nos têtes… et là, avec un peu d’imagination et beaucoup de fantaisie, voici la serpillière devenue l’égale de la Joconde du tableau… ou du grand danseur Nijinski.

La semaine suivante – le 21 février – au Carré Amelot c’est au tour de Blablabla d’émerveiller petits et grands. Solo fondé sur des enregistrements de la vie ordinaire. Blablabla propose une immersion dans le tableau sonore de nos existences. Cette pièce est tirée du projet singulier de l’Encyclopédie de la parole qui consiste à recueillir, classer et analyser les différentes dimensions de l’oralité. Les collectes de sons constituent à la fois des archives et des ressources pour les ethnographes, les artistes ou les auteurs de radio. L’intérêt porte en l’occurrence sur la parole comme matériau poétique aussi bien que scientifique ou sociologique. Que dit la parole de ceux qui la parlent ou l’écoutent ? Plus particulièrement, dans quel monde sonore vivent les enfants d’aujourd’hui ? Cette question a guidé le spectacle.

La comédienne, seule en scène, interprète pas moins de 90 documents sonores différents, soit une longue liste d’instantanés de la vie quotidienne : les commentaires sportifs d’un match de foot, l’appel des élèves dans une classe de primaire, une youtubeuse et ses animaux domestiques, des extraits de dessins animés ou de discours politiques, des scènes de jeux enfantins, des annonces de chef de gare…

Métamorphone et application à danser

Pouce ! c’est aussi l’occasion de faire rayonner les chorégraphes rochelais sur le territoire régional. Ainsi Métamorphone, pièce jeune public de la compagnie rochelaise Sine Qua Non Art – Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours est visible au Pôle culturel Evasion d’Ambarès-et-Lagrave le 11 février. La pièce ne cesse de tourner depuis sa création et Aliénor l’avait particulièrement appréciée  (https://chroniquesdalienor.com/metamorphone-fresque-urbaine-pour-jeune-public/)

Enfin last but not the least pour les réjouissances rochelaises : est présentée à La Rochelle pour la première fois le samedi 15 février à 15h (gratuit avec une place pour Bla bla bla ou La Serpillière de M. Mutt !) le dernier outil développé par les Centres de développement chorégraphiques nationaux : une application ludique pour se mettre en mouvement avec smartphone et oreillette. Et pour cette présentation rochelaise, le thème est la plage.

Cédric Chaory.

INFORMATIONS PRATIQUES : https://www.lamanufacture-cdcn.org/spectacles/pouce-festival-danse-jeune-public/

Laisser un commentaire