Parenthèse aux « 4 Sergents ».

RESTAURANT – C’est bien clair, on ne voit qu’elle dans la rue Saint-Jean du Pérot : la belle verrière des 4 Sergents, maison incontournable des gourmets et gourmands. Meursault s’y est rendu maintes et maintes fois. Avec toujours ce même plaisir qu’il partage ici pour Aliénor.

Dîner aux 4 Sergents n’est pas seulement dîner, c’est aussi passer, en une poignée de secondes, dans une autre dimension. Belle entrée de fer forgé, le sas et nous voilà dans le vestibule feutré de la majestueuse et non moins sublime verrière. De la festive rue Saint-Jean du Pérot en 2018 à une authentique bulle d’air et de lumières  – sortie des ateliers de Gustave Eiffel de Reims au début du XXème siècle-  il n’y a donc qu’un pas.

Un plaisir que cet accueil par une équipe souriante et déjà le regard se pose sur la salle, comme la première récompense tant attendue quand on sait que l’on va y passer la soirée. Appeler cela une salle est étrangement inappropriée tant la sensation d’être invité dans le jardin d’hiver arboré et tempéré d’une ancienne demeure est grande. Décrire cet écrin est inutile car chacun peut le définir tel qu’il le ressent. Le site internet du restaurant l’aborde très bien tout comme l’histoire de ses fameux sergents mais il est impossible de résister à l’envie d’en parler un peu :  

Que vous soyez installés dans l’espace principale, sur la coursive ou dessous, toutes les tables se valent. Rien ne vous échappe. Mobilier confortable et élégant, mosaïques et autres lustres magistraux vous souhaitent une bonne soirée.

L’appétit grandissant, la découverte de la carte est un instant crucial. Il faut satisfaire la gourmandise et cet appétit sans ignorer l’excellent rapport qualité-prix. Le standing moyennement élevé de la carte est en parfaite adéquation avec l’ensemble des prestations proposé par ce lieu au charme très contemporain, contrairement aux apparences trompeuses. Qu’est-ce qu’une grande maison aujourd’hui si elle ne rend pas plus accessible notre culture culinaire ? Avec le Menu du Marché 27€ entré + plat + dessert (voire 21€ sans dessert) c’est chose faite. Menu Sergent Pommier à 45€ d’une grande finesse et des plus prometteurs ou Menu du Marché, les produits d’une même qualité de fraicheur sont travaillés avec respect. Cela se voit et se ressent. La superbe carte des vins, pour tous les budgets, est également pleine de promesses : belle et fournie pour le plus grand plaisir des amateurs et néophytes ne souhaitant pas le rester.

Ne vous attardez pas une fois de plus sur les apparences si les assiettes vous paraissent peu remplie. Vous n’aurez pas de petit creux en partant et si vous vouliez une entrecôte frite fallait y penser avant ! Tout est fait pour que l’ensemble soit un vrai régal, équilibré et bien proportionné. Les plats aussi bien présentés que délicieusement cuisinés. Je peux dire, sans trahir les secrets de préparation que nous nous sommes extasiés sur de la purée, oui c’est possible! Alors imaginez le plaisir que procure le reste. Comme ce dessert qui vous apporte toute la gourmandise espérée tout en restant plein de finesses et de fraicheurs.

Excellent repas ! Le plaisir n’aurait pas été complet si le service n’avait pas été à la hauteur. À la fois pointue et irréprochable l’équipe reste agréable et conviviale. Plus clairement c’est un service de qualité mais pas ‘’guindé’’. Merci car vous faites aussi parti des protagonistes indispensables de cette histoire.

Gourmets et gourmands, vous avez toutes les raisons de venir vous poser aux 4 Sergents, pour son cadre notamment. En été comme en hiver ce jardin est une parenthèse dans la rue Saint-Jean du Pérot. Entre Déjeuner à la campagne et Dîner sous la verrière d’un bel hôtel particulier, architecture d’un autre temps bien dans son époque !

Meursault.

INFORMATIONS PRATIQUES: http://www.les4sergents.com/

1 commentaire sur “Parenthèse aux « 4 Sergents ».”

Laisser un commentaire