MM Festival 2019 : toutes les musiques qu’on M

MUSIQUE – À l’initiative de l’ensemble & orchestre il Convito dirigé par la musicienne Maude Gratton, la troisième édition du MM Festival se déroulera à La Rochelle du 26 au 29 septembre. Détail d’une programmation éclectique à souhait !

Pour la troisième année consécutive, et cette fois-ci se déroulant intégralement dans la cité océane, le MM Festival réunit différents artistes et ensembles, la programmation du festival invitant à la découverte et au partage d’un large répertoire … de la Renaissance à la création contemporaine.

Dans le but de faire découvrir la musique, d’aller à la rencontre de tous les publics et de favoriser les liens entre les différentes générations, le MM Festival propose parallèlement aux concerts des ateliers en famille, des concerts commentés, des concerts-découverte, des liens avec l’histoire, le patrimoine, l’art, la littérature, la lutherie…


l’Ensemble Clément Janequin

C’est avec l’Ensemble Clément Janequin à l’Église Saint-Sauveur que s’ouvre le festival, à travers un concert polyphonique de la Renaissance sous François 1er et Charles Quint. Ce programme de musique espagnole et de chansons françaises de la Renaissance, s’ouvre sur La Guerra de Flecha et se clôt avec La Chasse de Janequin en passant par Le Chant des Oyseaulx, également de Janequin. Les ensaladas de Flecha rivalisent avec les meilleures chansons descriptives de Janequin par leur vitalité et leurs contrastes de tempi et de texture. Les canciones et villancicos de Vasquez mettent en musique les poèmes de ses contemporains, faisant appel parfois aux formes du madrigalisme nouveau, parfois aux airs populaires et aux cantigas médiévaux. Ces deux compositeurs furent les plus populaires des Cours d’Espagne. Il s’agit bien là de la mise en perspective des chefs-d’oeuvres profanes de la Renaissance espagnole et française. Ce premier concert sera précédé d’un lever de rideau avec l’ensemble vocal rochelais « Coup de Chœur », dirigé par la chef de chœur Nathalie Bouré.

Le lendemain, à la librairie Les Saisons, une rencontre littéraire et musicale avec l’écrivain Vincent Borrel proposera une mise en lumière de ses précédents romans consacrés à d’autres illustres compositeurs comme Wagner, Lully, Josquin des Prés. Vincent Borel livrera son rapport physique à la musique et aux mots, sa recherche de la sensibilité et de l’intimité des créateurs pour en livrer toute la singularité. L’auteur y dédicacera également son dernier roman La Vigne écarlate paru chez Sabine Wespieser éditeur, portrait syncopé et plein d’esprit du compositeur et organiste de génie Anton Bruckner.

Bruno Cocset

Le soir, Concert chez l’habitant (quartier vaugouin) avec Les voix intimes du violoncelle par Bruno Cocset. Insatiable musicien chercheur, violoncelliste atypique, il  donne au violoncelle baroque sa voix singulière, nourrie par l’exploration conjointe du répertoire et de l’organologie, la recherche d’une identité sonore, l’éloquence du discours musical. Ce rendez-vous dans l’intimité d’un salon est une invitation à se rapprocher au plus près du grain des instruments : Bruno Cocset proposera un voyage à travers l’histoire d’un violoncelle multiple, renouant ainsi avec la vaste palette qu’offrait la lutherie des 17e et 18e siècles, laquelle ignorait la standardisation. Au programme : œuvres des 17e et 18e siècles (Gabrielli, Dall’Abaco, Bach…). L’adresse du concert sera indiquée sur le billet lors de la réservation.

Intense samedi en perspective avec 3 évènements : à 14h au Carré Amelot, la violoniste Tomoko Katsura, le violoncelliste Guillaume Grosbard et l’altiste Claire Poillion accompagnés de l’archéologue Ludovic Malécot invitent le public à partager émotions et découvertes le temps d’une pause musicale… et scientifique ! Sur des musiques de l’époque romaine retrouvées sur des tablettes à la musique d’aujourd’hui, ce collectif de musiciens chaleureux propose de partager sa passion et son enthousiasme à travers un regard croisé entre musique et archéologie. Simplicité, ravissement, découvertes musicales et scientifiques sont au programme de ce rendez-vous pour petits et grands ! Entrée libre dans la limite des places disponibles.

La Tour de la Chaîne propose, elle, un voyage autour du clavecin, entre art et artisanat. Avec le facteur de clavecin Philippe Humeau et le claveciniste François Guerrier. Facteur de clavecins depuis 1972, Philippe Humeau vous invite à pousser la porte de son atelier pour une rencontre en musique autour d’une (voire plus…) histoire(s) de clavecin(s). Conteur infatigable, artisan passionné, il racontera comment il transforme le bois en clavecin, guidé par l’histoire, les recherches, le son, la musique, les rencontres… Le claveciniste François Guerrier dialoguera en musique au fil de cette rencontre avec un des plus grands facteurs actuels de clavecins.

Maude Gratton

La Sirène quant à elle programme, à 20h, une création inédite : Embrassades insensées, création musicale du compositeur Nicolas Frize pour ensemble baroque, voix solistes, ensemble vocal et sonore, avec traitement numérique et spatialisation en temps réel. L’ensemble il Convito, dirigé par la claveciniste, organiste et pianofortiste Maude Gratton, et Les Musiques de la Boulangère, structure de création du compositeur Nicolas Frize, entreprennent de créer ensemble une œuvre musicale inédite. Cette œuvre s’appuiera sur la maîtrise des instruments anciens qui fait l’identité d’il Convito, et sur les recherches contemporaines du compositeur, attaché à la mise en espace sonore de la musique, et, pour l’occasion, à la convocation des outils numériques dans les douces mains savantes de Robin Meier.

Dernier jour de festival, dimanche 29 septembre, et encore 3 évènements. Au Musée Maritime, un concert intitulé Mer & Musique baroque ouvre les festivités à 14h avec Amélie Michel (traverso), Claire Gratton (viole de gambe) et Bruno Cocset (violoncelle). La Nature et la Mer ont été régulièrement une source d’inspiration musicale, et donnent lieu à de nombreuses incursions pastorales ou orageuses dans les œuvres baroques ; elles donnent lieu aujourd’hui à un concert commenté qui se tiendra dans la salle de réception du Musée, autour d’œuvres de Marin Marais, Jean-Baptiste Lully, François Couperin, Jean-Philippe Rameau…

Florent Jodelet

Toujours au Musée Maritime, un voyage sonore et spatialisé entre percussions et électronique par le percussionniste Florent Jodelet. Fortement engagé dès le début de sa carrière pour servir les compositeurs d’aujourd’hui, l’artiste proposera un programme mêlant un large panel de percussions. Un voyage sonore et spatialisé avec quelques surprises électroacoustiques ou électroniques dans l’écrin inédit du Hall du Musée Maritime.

En clôture de festival, au Temple Protestant, L’ensemble La Chambre claire, dirigé par le claveciniste Brice Sailly, réunira les sopranos Emmanuelle de Negri, Maïlys de Villoutreys et Eugénie Lefebvre pour un programme dédié aux Muses de l’Opéra dessinant le portrait de trois chanteuses incontournables au XVIIe siècle : Anne de La Barre, Hilaire Dupuis et Anna Bergerotti. Elles furent les voix chéries du célèbre Lully, mais également de compositeurs italiens comme Cavalli ou Rossi sur la scène parisienne des années 1650 – 1670.

Cédric Chaory.

INFORMATIONS PRATIQUES : https://mmfestival.fr/

Laisser un commentaire