Matth Velvet: Standard Club

EXPOSITION – L’Institut Bernard Magrez présente l’exposition Standard Club de Matth Velvet. Une exposition à découvrir dans le Pavillon de La Boétie jusqu’au 22 mars 2020. Il s’agit de la deuxième exposition d’un artiste en résidence après ROUGE en 2019.

Auteur de nombreuses peintures murales d’envergures et d’exposition en France comme à l’étranger, Matth Velvet travaille et vit désormais à Bordeaux.

Son travail se compose de peintures détaillées en atelier, d’interventions rapides en ville et de peintures murales monumentales. C’est dans les années 2000 qu’il commence à peindre à l’aérosol puis qu’il abandonnera pour l’acrylique et la peinture à l’huile. Matth Velvet a exercé le métier de designer industriel de formation et place l’objet au centre de son œuvre.

« Notre vie peut-elle se résumer à une insouciante accumulation de biens matériels ? Chaque génération doit-elle chercher à posséder d’avantage que celle qui l’a précédée ? Nous apprenons très jeunes à nous accomplir dans la possession d’objets ou à gérer notre frustration par l’espoir de les obtenir.

Au travers de ce que l’on a, nous cherchons à renvoyer une certaine image, à montrer que l’on fait partie d’un certain groupe. Alors que les modes de vie tendent à se standardiser, le marketing propose ce qu’il appelle des « expériences uniques ».

Nos sociétés modernes génèrent de manière permanente des produits voués à tomber rapidement en désuétude, à devenir d’encombrantes reliques.

Cette exposition correspond à une transition dans mon travail à plusieurs égards. Je suis designer industriel de formation, et c’est un métier que je cesse d’exercer aujourd’hui pour me consacrer à ma pratique artistique. À l’origine de ce choix, des questions sur l’impact environnemental et social lié à l’industrialisation des produits que j’ai pu dessiner.

Si je suis toujours intéressé par l’objet et ses usages, je préfère désormais qu’il reste à l’état d’idée, de concept ou d’allégorie dans mes peintures. »

Matth Velvet a commencé à peindre des murs au début des années 2000 dans l’ouest de la France. L’univers maritime et industriel qu’il côtoie alors constitue sa première source d’inspiration et imprègne ses premières recherches artistiques. Dessinateur passionné, il s’oriente naturellement vers les arts appliqués, parallèlement à une pratique assidue du graffiti.

Il quittera peu à peu l’aérosol pour la peinture acrylique et l’huile, qui lui permettent une plus grande maîtrise des couleurs et donnent à ses images un aspect plus proche de ses attentes sur mur comme en atelier.

Aujourd’hui, à la fois designer et artiste, il s’attache à décrire dans sa peinture les comportements humains à travers le prisme des objets et de l’architecture. Dans ses sujets, Matth Velvet associe ses souvenirs et son histoire à une observation rigoureuse de ce qui l’entoure, pour créer un monde à la fois onirique et pragmatique.

Sa peinture a toujours une dimension narrative, qu’il convient au spectateur d’interpréter. Auteur de nombreux murals d’envergure et d’expositions en France comme à l‘étranger, il vit et travaille aujourd’hui à Bordeaux.

Dominick Pagès, Marguerite La Rochelaise

(source Institut Culturel Bernard Magrez)

Suivez l’actualité de Matth Velvet sur son site et sa page Facebook

INFORMATIONS PRATIQUES : Suivez l’actualité du Centre Culturel Bernard Magrez sur son site et sa page Facebook.

Laisser un commentaire