L’esprit vintage, rue du Cordouan.

LIFESTYLE – La rue du Cordouan fait peau neuve et petit à petit d’étonnantes boutiques s’y installent. Une tape immédiatement dans l’œil du badaud : Publicités d’autrefois entièrement consacrée aux objets vintage des années 30 à 60. Aliénor s’y est rendue à la rencontre de Vincent, son gérant passionné.

Un air de boogie-woogie résonne dans la rue du Cordouan, peinant à s’imposer face au bruit des pelleteuses affairées au lifting de cette petite artère du centre-ville de La Rochelle. Au n°16 bis, Vincent vous accueille avec un large sourire, cessant de faire courir ses doigts sur les touches de son piano droit et vous balance : « Un café ? ». Comme entrée en matière dans une boutique de déco, on ne fait pas mieux.

Vincent Pagis, gérant de Publicités d’Autrefois

Great balls of fire

Depuis 6 semaines, Vincent, la cinquantaine finissante, a ouvert Publicités d’autrefois, caverne d’un Ali Baba post et pré yéyé où s’entassent affiches, jouets, meubles, objets publicitaires et vinyles couvrant la période 30’s/60’s : « Cette boutique est le reflet d’une passion qui remonte à 1973. J’avais 12-13 ans quand je me suis piqué de Jerry Lee Lewis, Fats Domino et Little Richard. À la maison, nous écoutions Mozart ou les Grande Orgues de Wagner, du pas très ludique pour un gamin. Jerry m’a donné envie de  jouer du piano, de la guitare, m’a donné le goût des fifties. Puis à l’âge de conduire, j’ai eu ma première 404 puis une Frégate. Depuis je collectionne tout ce qui rapporte à ces années. Je ne sais pas trop d’où me vient ce besoin de collectionner mais ça me parle quand il y a un vécu… J’ai eu ma période jouet, objet déco, vinyles. D’ailleurs je ne me considère pas comme un collectionneur plutôt comme un amasseur compulsif. » explique le commerçant.

Phone me tender …

Amasseur compulsif peut-être mais surtout artisan inspiré : sur la base de vieilles publicités tirées de magazines d’antan, Vincent conçoit des affiches originales. Ni reproduction, ni copie, il découpe, massicote, colle sur des marie-louise cartonnées et plastifie ces incroyables réclames vintage : «  Le vintage est tendance. Dans ma boutique il n’y a pas de thématiques précises. On y trouve des tas de marques, d’époques … c’est ce qui plaît aux clients et étonnamment aux plus jeunes. Du vintage, on connaît les images d’Épinal d’Elvis Presley, du Johnny yéyé mais l’imagerie publicitaire propose bien plus. Les 18-25 ans adorent découvrir la mode, l’archi, le design de ces années. De les voir entrer dans la boutique, acheter des affiches puis revenir quelques jours plus tard avec des potes et acheter de nouveau est une vraie satisfaction pour moi ».

Pour cette première boutique, qui clôture un CV rempli et hétéroclite, Vincent (passé par le droit, l’immobilier, la banque, la vente directe, la musique ou encore la gestion de salle de sport) a imaginé un lieu de convivialité. Il explique d’ailleurs : « C’est une boutique complètement passionnelle où s’entassent tous les objets amassés dans ma vie. J’y sers gratuitement le café pour les clients, la camomille aux copains le soir autour de mon piano. » Ah la musique, ce violon d’Ingres de Vincent, l’aura fait vivre pendant des années lorsqu’il écumait les caf’conc’ de La Rochelle et d’ailleurs, dans le sillage de son ami Jesse Garon : « À cette époque, j’étais souvent entre La Rochelle et Paris. Je fréquentais beaucoup le Café de la Tour. Je connaissais bien La Rochelle car mes parents y ont acquis une maison secondaire dans les 70’s. Je la squattais un mois durant l’été avant qu’ils n’y viennent passer leurs propres vacances. Après une longue période sur Paris, je suis très heureux de vivre à nouveau dans cette ville ensoleillée et calme. »

Remonter le temps

Véritable machine à remonter le temps, Publicités d’Autrefois rejoint la petite cohorte de boutiques arty récemment implantées Rue du Cordouan ce qui n’est pas sans déplaire à son gérant : «  De manière aléatoire, cette rue développe des boutiques attachées au vintage comme un antiquaire, un photographe, plusieurs boutiques de vêtements d’occaz, un atelier d’artiste… Mais je ne me suis pas installé ici pour cela. » Non, Vincent a jeté son dévolu sur ce 16bis pour son emplacement à double large vitrine : «  Quand je me suis décidé à ouvrir une boutique, j’ai sillonné le centre-ville un lundi matin pendant 4h. Au moment où mes jambes n’en pouvaient plus, je suis tombé sur cette boutique d’angle. Sa double exposition, son incroyable parquet, son charme vieillot m’ont bouleversé. 19 jours plus tard je signais le bail de cet emplacement que j’appellerais 1bis, les emplacements N°1 sont eux sur la place du Marché ou dans la rue Saint-Nicolas et ne me sont pas encore accessibles financièrement. » souligne le mélomane.

L’avenir, Vincent ne l’imagine pas forcément dans ces spots à touristes : « Je me sens bien dans ce quartier. Les touristes n’y sont pas forcément présents mais mon cœur de cible est surtout les rochelais. Avec un bassin de près de 160 000 personnes dans l’agglo, j’espère toucher une large clientèle. Mon objectif est dans un premier temps que mes affiches plaisent et se vendent. J’espère produire 100 à 150 originaux par semaine dans mon atelier. Et puis qui sait, si dans deux ans j’ai trouvé mon rythme de croisière j’imaginerais bien décorer des petits meubles au look sympa avec des pin’up, des logos vintage. Ces éléments de décoration pourraient vraiment plaire à une clientèle jeune. »

La jeunesse d’ailleurs : en l’espace d’une demi-heure d’interview, plusieurs étudiants et lycéens se sont pressés aux vitrines de la boutique, dévorant grand yeux ouverts cette publicité un tantinet sexiste mais irrésistiblement kitsh d’une machine à coudre Singer. Ou cette figurine de Tintin. Ou encore ce vieux 33 tours arborant l’affriolante poitrine de Brigitte Lahaie.

Vincent, sur le pas de porte, hèle cette jeunesse : « Entrez boire un café si vous voulez ! ». Quelque chose nous dit qu’il lui jouera même un petit air de boogie woogie …

Cédric Chaory

INFORMATIONS PRATIQUES : Publicités d’Autrefois – 16bis rue du Cordouan.

Laisser un commentaire