Les fantaisies de Stanislas Goin

EXPOSITION – Depuis le 5 février 2020, l’Institut Bernard Magrez présente dans sa galerie l’exposition Fantaisies égarées de Stanislas Goin. Une exposition à découvrir jusqu’au 5 avril 2020.

Né en 1989, Stanislas Goin se passionne dès l’enfance pour la peinture et le dessin en particulier. Après avoir obtenu un CAP de communication graphique et visuelle, l’artiste intègre en 2010 l’école préparatoire des Ateliers de Sèvres pendant deux ans afin d’apprendre à maîtriser le modèle vivant, l’illustration et suivre les cours d’histoire de l’art. En 2012, il intègre les Beaux-arts de Versailles où il poursuit un travail en couleur ainsi qu’un travail au stylo Bic en noir et blanc.

Ses compositions intègrent des éléments du quotidien et des personnages tout droit sortis des cartoons et des bandes-dessinées. Toujours abordés de manière humoristique, ses sujets sont également un moyen d’extérioriser son for intérieur, présentant ainsi au spectateur Les fantaisies égarées, mêlant symboles de consommation, humour et étrangeté.

Ses inspirations sont multiples puisque l’artiste puise dans le cinéma, retranscrivant l’univers de Disney et de Tim Burton dans ses créations. Robert Combas et Hervé di Rosa, initiateurs du mouvement artistique de la figuration libre sont deux artistes influents dans la carrière de l’artiste mais d’autres univers moins connus suscitent néanmoins sa curiosité comme celui de Jeff Keen ou encore Nicholas di Genova.

Stanislas Goin ©Tous droits réservés

L’artiste a commencé à créer des histoires autour de deux personnages, qu’il nommera plus tard Les Glands. Après le travail d’esquisses, l’artiste aimerait donner vie à ses personnages sous la forme numérique pour aboutir à une production animée.

Fasciné par les rapports de forces, il tente de les retranscrire dans ses réalisations picturales. Les compositions nous permettent ainsi d’entrevoir l’univers de Stanislas Goin, entre bande-dessinée et personnages humoristiques, il dénonce un regard critique sur notre société de consommation.

Dominick Pagès, Marguerite La Rochelaise(source Institut Culturel Bernard Magrez)

INFORMATIONS PRATIQUES : Exposition du 5 février au 5 avril 2020 / La Galerie Institut Culturel Bernard Magrez, 16 rue de Tivoli Bordeaux – 05 56 81 72 77. 

Horaires d’ouverture: Du vendredi au dimanche de 13h à 18h – Visite privée sur rendez-vous / Plein tarif : 8 € / Tarif réduit : 6 €  / Gratuit pour les – 12 ans, demandeurs d’emploi et tous les premiers dimanches du mois – Suivez l’actualité du Centre Culturel Bernard Magrez sur son site et sa page Facebook.