Le palmarès du festival de la fiction TV

FESTIVAL – France 2, Slash et Arte primées au festival de La Rochelle. Le prix du meilleur téléfilm revient à Temps de chien d’Edouard Deluc, avec Philippe Rebbot dans le rôle principal.

Le jury du 21e Festival de la Fiction TV de La Rochelle a couronné samedi la série de France 2 Une belle histoire et Mental, une série de la plateforme en ligne Slash. Une belle histoire, la nouvelle création de Frédéric Krivine (Un village français et PJ), a reçu le prix de la meilleure série longue. Elle raconte les routes croisées de trois couples à la recherche du bonheur, dont un joué par Sébastien Chassagne et Tiphaine Daviot. La meilleure série dans la catégorie 26 minutes, Mental, filme avec chaleur l’évolution de quatre adolescents dans un service pédopsychiatrique, dans un but pédagogique : dire qu’il « n’y a pas de mal à aller mal », selon son producteur. Elle doit être diffusée à partir du 25 octobre sur Slash, la plateforme de France Télévivions pensée pour les jeunes.

Yannick Choirat remporte le prix d’interprétation masculine

Le prix du meilleur téléfilm revient à Temps de chien d’Edouard Deluc (Arte), où Philippe Rebbot interprète un capitaine à la dérive qui se trouve un compagnon d’infortune. Le jury présidé par la comédienne Valérie Karsenti a également couronné Arte dans la catégorie Web avec sa série foutraque Lost in Traplanta, où s’illustre l’humoriste belge Kody Kim. Pour séduire une femme, son personnage plonge dans la musique d’Atlanta et tente de retrouver le groupe de hip-hop mythique de la ville, Outkast, pour qu’il se reforme.

Le prix de la meilleure interprétation féminine a été décerné ex aequo à Luna Carpiaux, pour Connexion Intime sur France 2, et Cécile Rebboah pour Itinéraire d’une maman braqueuse sur TF1. Yannick Choirat remporte le prix d’interprétation masculine pour son rôle d’homme victime d’un viol dans Un homme abîmé (France 2 et TV5 Monde). Dans la sélection européenne, le jury a couronné la série espagnole Arde Madrid (meilleure fiction européenne), la finlandaise Invisible heroes (prix spécial du jury) et la suisse Helvetica (meilleure série francophone étrangère).

Visuel de Une : ©Pascal Bari

Laisser un commentaire