La tour Saint-Nicolas fermée face à des signes de faiblesse.

PATRIMOINE – FRANCE BLEU informe que la tour Saint-Nicolas de La Rochelle est fermée depuis ce matin : ses soubassements présentent des signes de faiblesse.

Le centre des monuments nationaux annonce ce vendredi la fermeture de la tour Saint-Nicolas, l’une des trois tours emblématiques de la ville de La Rochelle. Une mesure de précaution car les soubassements sont sérieusement fragilisés.

Latour Saint-Nicolas de La Rochelle
Latour Saint-Nicolas de La Rochelle © Radio France – Catherine Berchadsky

La Rochelle, France

La Tour Saint-Nicolas de La Rochelle, l’une des trois tours emblématiques de la ville, est fermée depuis ce vendredi 1er mars, au nom du principe de précaution. Une récente inspection pour vérifier l’état de la tour a montré que les soubassements étaient sérieusement fragilisés.

Philippe Villeneuve, l’architecte en chef des monuments historiques, s’est rendu sur place lundi 25 et mercredi 27 février, il compare le bâtiment à « une poutre qui aurait été perforée par des insectes xylophages avec en plus des problèmes de structures« . La tour Saint Nicolas est penchée, même si elle a été redressée, le terrain reste difficile et elle continue de bouger. Pour l’architecte, il vient d’y avoir une alerte : « On a vu que les soubassements avaient tendance à gonfler et les pierres à éclater« . L’accès à la tour a donc été interdit par le Centre des monuments nationaux 

Des travaux qui s’annoncent compliqués 

Le chantier présente plusieurs difficultés : d’une part, la tour se trouve à l’entrée du port, et d’autre part, les soubassements sont immergés dans l’eau, le terrain est incertain. Il va donc falloir intervenir par au-dessus explique Philippe Villeneuve. Le chantier va consister notamment à injecter des mortiers spéciaux dans des vides pour consolider les bases

Un bureau d’études d’ingénierie spécialisé travaille sur les moyens à mettre en oeuvre. La tour va notamment devoir être mise sous vidéo surveillance « pour voir de quelle manière elle se comporte » explique encore l’architecte des monuments historiques. Une fois la tour stabilisée, elle devrait pouvoir rouvrir au public. « On fera tout pour« , assure Philippe Villeneuve. On ignore pour l’instant la durée du chantier.

( Information de France Bleu – Catherine Berchadsky)

Laisser un commentaire