La sororité dans l’espace public par Léa Dant.

PERFORMANCE – Sandra Mairesse a participé à la pré-résidence « De femmes à FEMMES » proposée à L’Horizon à l’invitation de Léa Dant et Anne Journo. Ou comment un groupe de femmes de tous âges, composé de singularités mais agissant comme une unité, vient interroger la place de la femme au cœur de la ville, au cœur des relations sociales… Et distiller du ressenti féminin intime.

Léa Dant, directrice de la compagnie accompagnée de la chorégraphe Anne Journo invitent une vingtaine de femmes de tous horizons à venir participer à une très belle expérience autour de la sororité les 8 et 9 février dernier. Voilà ce que disait l’annonce … Toujours à l’affût de nouvelles pratiques artistiques, j’ai répondu à l’appel.

Vendredi

Me voilà donc en guise de vendredi soir au théâtre de l’Horizon avec 20 inconnues …Léa et Anne nous expliquent en quoi consiste ce travail de recherche, de création, pré-résidence pour essayer de monter cette performance à la Rochelle ou ses environs : nous en serons les cobayes.

Notre guide nous raconte avoir déjà fait cette pièce à Rouen et sa finalité fut incroyable. Elle laisse transparaître un souvenir ému de cette rencontre et une réelle envie de réitérer le jeu avec nous. Elle nous explique aussi sa volonté d’investir l’espace public et de découvrir les réactions du public comme lors de ce premier opus pour ne pas rester cloisonnée dans un théâtre, même si pour l’heure ce sera notre terrain de jeu du week-end.

Par le biais d’exercices divers mêlant danses, sensations, regards, simples touchés nous nous découvrons dans cet espace intime qui est le plateau. Léa et Anne sont attentives à nos moindres réactions. Tout est naturel : ni gêne ni jugement. Nous jouons comme des gamines à casser nos à- priori et nos barrières respectives. Pas si facile à faire : cette première session nocturne nous laisse vidées de tant de lâcher-prise et découvertes. Nous nous quittons groggy.

Samedi

C’est reparti pour une nouvelle exploration de la femme, de nous en général. Plus l’après-midi avance et plus nous nous ouvrons. La femme dans la multitude de ses facettes apparaît selon les tableaux que nos deux fées nous amènent à exécuter. Nous jouons, nous pleurons … Sororité quand tu nous tiens ! Cette chronique n’est pas féministe et plusieurs fois au cours de notre week-end, nous nous sommes faites la réflexion que le même concept avec des hommes serait tout aussi dingue. Alors messieurs: des courageux ?

Ce projet appelé De femmes à FEMMES nous à toutes permises de réfléchir sur notre place dans la société et sur notre rapport à notre image, aux autres. Une beau voyage intérieur offert dans ce cocon artistique. À refaire absolument.

Alors aussi si vous avez des pistes des contacts pour aider cette compagnie à monter le projet sur notre territoire et vivre ainsi cette aventure, voici leur contact voyageinterieur@yahoo.fr

projet expliqué par L’Horizon.

Sandra Mairesse.

Visuel de Une : ©Céline Fouchereau

Laisser un commentaire