La Maison de l’Étudiant fait sa rentrée

UNIVERSITÉ – Après le labo d’idées Entre Arts et sciences, nous avons choisi les deux*, qui a lancé la rentrée de l’Espace Culture – Maison de l’Etudiant, sa directrice Catherine Benguigui et son adjointe Solenne Gros de Beler présentent les évènements qui rythmeront les deux mois à venir.

19 SEPTEMBRE – CRAZY STREET

Solenne Gros de Beler : C’est le point de départ de la saison. Durant cette journée, les étudiants vont pouvoir se familiariser avec la Maison de l’Étudiant : découvrir les activités qu’on y propose, notre programmation, etc. C’est une journée festive puisqu’on y organise de 11h30 à 14h un repas géant avec le CROUS qui nous concocte un petit couscous accompagné d’un cocktail sans alcool. L’agence d’évènementiels In Situ va nous faire une petite scènographie sympa. Puis dans l’après-midi il y a une présentation publique de nos 11 ateliers artistiques gratuits. Chacun des intervenants auront 5 minutes pour expliquer ce qu’ils proposeront comme atelier à l’année, histoire que les étudiants en choisissent un ou plusieurs. Parmi eux : la Cie La Valise de Poche, Wilfried Hildebrandt, Laurence Andréini, La Sirène, la Cie Ati Roi de Sable, Jennifer Macavinta, Marie Monteiro, le Groupe Nelson …). En plus sont proposés les découvertes de notre Pass’Culture Etudiants (adopté par 1 600 étudiants rochelais chaque année), la Maison de l’Étudiant et son agenda culturel. À ce sujet nous avons créé un application We-Art-univ-lr.fr qui recensera toute la programmation dédiée au Pass’Culture.

Catherine Benguigui : Cette année, nous sommes aussi en partenariat avec le festival Roscella Bay qui se déroule du 20 au 22 septembre et qui fête sa cinquième édition. Le festival vient faire une petite escale durant notre Crazy Street, en avant-première, avec un set du Master Phil qui livre une musique émotionnelle. Au-delà de cette seule journée, notre médiateur culturel Jérôme Grignon fait un gros travail de sensibilisation pour faire découvrir auprès des étudiants toutes les activités de La Maison de l’Étudiant.

25 SEPTEMBRE – CONFÉRENCE ET PROJECTION FESTIVAL ECRAN VERT

Catherine Benguigui : Nous travaillons beaucoup en partenariat avec les acteurs culturels de la Ville et en ce début de saison nous nous associons avec le Festival Écran Vert. Nous allons projeter en avant-première le documentaire Apocalypse eau réalisé par Patrick Colin. Ce film questionne le réchauffement climatique dû aux activités humaines et ses répercussions sur le littoral. Il y aura une conférence en amont par Thomas Lacoue-Labarthe sur ce sujet. Suivi d’un échange avec le public. À l’issue du documentaire, un débat avec Hélène Thomas, enseignante chercheuse et maître de conférence, LIENSs-CNRS, aura également lieu. Je souligne d’ailleurs que toute notre programmation gratuite est ouverte à tous, aux étudiants certes mais à tous les publics rochelais.  Nous remarquons d’ailleurs que de plus en plus de public hors étudiants poussent les portes de la Maison. Ils viennent ici découvrir notre programmation car ils y voient les choses différemment que dans un théâtre, sous un angle universitaire. C’est un enjeu pour nous car l’idée de Michel Crépeau il y a 26 ans était de concevoir une université dans la ville. Cela passe donc par les relations avec les entreprises, les structures culturelles. Là, nous y sommes !

26 SEPTEMBRE – CRAZY MEETING, LA RENTRÉE ASSOCIATIVE

Solenne Gros de Beler : C’est un temps fort également mais plus ancré sur l’engagement estudiantin à travers notamment son implication dans le milieu associatif. Qu’il soit engagé au sein de l’Université ou à l’extérieur. Cette année nous sommes sur un thème écologique et surtout anti-gaspillage. L’Université est engagée dans cette voie, tout comme la ville. Et nous nous rendons compte que les étudiants eux-mêmes sont très sensibles à cette question. Des associations de la fac ou de la ville se réuniront pour se présenter notamment via des ateliers pratiques… Crazy Meeting est un vrai lieu de rencontres qui permet la découverte de tous les services dédiés à la vie estudiantine.

Catherine Benguigui : Quand vous êtes citoyen rochelais, vous êtes sensibilisés à ces questions liés à l’écologie notamment via la communication de la Mairie mais les étudiants, dans leur cité universitaire, ont bien souvent peu accès à toutes ces informations. C’est pourquoi il nous semblait essentiel de les diffuser et de présenter à ce jeune public des associations telles que Zéro déchet La Rochelle, Remplir les ventres pas les poubelles. D’ailleurs nous distribuons ici, tous les mercredis, des Freegan Boxes aux étudiants. Il faut aussi préciser qu’un engagement dans une association, qu’elle soit estudiantine ou pas, permet de valoriser considérablement son parcours universitaire.

UBU © Sébastien Normand

DU 30 SEPTEMBRE AU 3 OCTOBRE : UBU par Olivier Martin-Salvan

Catherine Benguigui : Pour la première fois depuis que La Maison de l’Étudiant existe, nous allons accueillir un spectacle de La Coursive : UBU d’Alfred Jarry par Olivier Martin-Salvan. Monsieur Franck Becker a voulu tisser un lien fort avec notre structure, avec l’amorce cette année de construction d’un programme artistique. Nous étions en lien bien évidemment avec La Coursive dans le passé, notamment via La Nuit des Idées, mais là nous ouvrons notre saison avec une pièce programmée par La Coursive, pièce qui inaugure aussi la saison de la Scène nationale.

3 OCTOBRE – FÉFÉ  + LEEROY

Catherine Benguigui: Pour l’accueil des 14 000 étudiants rochelais, La Ville et la CDA offrent le jeudi 3 octobre un concert gratuit de Féfé et Leeroy à La Sirène. En plus de ce concert est organisée une visite de la ville de La Rochelle à travers soit des balades en mer ou du géocaching. Les billets sont à retirer à compter du 18 septembre sur présentation de la carte d’étudiant (2 places maximum par étudiant).

Solenne Gros de Beler  : Le géocaching peut s’apparenter à une chasse au trésor, pour laquelle vous êtes équipés d’un GPS (smartphone ou GPS de randonnée) et êtes inscrits sur le site Geocaching.com (c’est gratuit) : les « trésors » sont des boîtes de différentes tailles, cachées par d’autres géocacheurs à des coordonnées spécifiques que vous devez rejoindre, avant de chercher… plus ou moins facilement. Le géocaching permet de découvrir des villes, monuments, paysages insoupçonnés… En l’occurrence là, le terrain de jeux sera La Rochelle. L’objectif est la balade et la découverte, parfois le sport ou le challenge, et c’est toujours un bon prétexte pour sortir, s’aérer au quotidien, en solo, en famille, entre amis.

Catherine Benguigui : L’idée est aussi que les étudiants qui sont beaucoup sur cette rive de La Rochelle découvre aussi La Rochelle côté vieille ville. Et son patrimoine notamment. L’enjeu est que la culture fasse circuler les deux rives de la ville.

Propos recueillis par Cédric Chaory

* Dans la suite des évènements associant Arts et science, les équipes se reforment. 3 duos de chercheurs-artistes doivent phosphorer pour répondre à une question : En quoi l’interaction entre l’art et la science peut rendre accessible des problématiques scientifiques. Chaque duo  a eu 3 heures pour faire émerger un projet sur la thématique du littoral, présenté devant un jury et une trentaine d’invités. Le projet retenu croise la biologie (pus précisément l’iridescence bactérielle) et la musique. À travers les images des bactéries, très visuels et qui font penser au cosmos, viendra se greffer une composition musicale originale. Proposé en février au public. L’idée est que cette œuvre puisse tourner au Festival Art et Science de Bordeaux, à la Fête de la Science. A travers une entrée artistique scientifico-artistique, expliquez au public la thématique r la processus de recherches au tour des bactéries.

Laisser un commentaire