Cognac, VSOP (Very Soul O’ Pals)

MUSIQUE – Aliénor était au Cognac Blues Passion festival ! La 26ème édition s’est tenue du 4 au 8 juillet, avec une programmation costaude : Roger Hodgson (Supertramp), Toto, Bernard Lavilliers, Rickie Lee Jones, Thomas Dutronc, Véronique Sanson…

Crossborder Blues

Il faisait une moiteur à croire aux forces de l’esprit, ce jeudi soir à Jarnac, pour le concert d’ouverture. Les rives de la Charente devenaient un bayou, entre vapeurs d’eau de vie et sueurs d’artistes, d’où émanait la harangue sacrée du blues. Harrison Kennedy, des Crossborder blues, électrisait cette brume liquoreuse d’un The Thrill is gone à faire vrombir le plus sage des pacemakers. Accompagné par Jean-Jacques Milteau (harmonica) et Vincent Ségal (violoncelle), l’Ontarien (Canada) sortait son banjo et nous emmenait vers le Sud, moite et coloré comme du Grand Marnier. B.B. King a son oracle et c’est par ce trio qu’il nous donne des nouvelles…

Thomas Dutronc

L’excès de spiritisme (ce n’est pas un dérivé de spiritueux !) s’aggravait avec Thomas Dutronc… et ses esprits manouches ! La chemise détrempée mais le swing impeccable, Thomas, avec la classe d’un Dutronc, nous invitait à danser sur scène et faisait le bonheur des dames. 

Aliénor se remettait de ses divagations le lendemain avec la séance d’étiopathie offerte par les organisateurs aux festivaliers. Le dos, savamment manipulé par Gladys, a fait ‘crac’ entre deux tintements de cognac-schweppes. La prescription qui suivit était évidente : explorer les trois scènes principales du festival, dans le jardin public de Cognac, pour se laisser infuser par la soul et le blues. La musique, elle aussi, répare. 

Thomas Kahn

Un peu plus loin, un Thomas Kahn en fusion sur la scène ‘Experience Cognac’ finissait de nous ensoleiller avec sa soul énergique, généreuse et habitée (premier album, Slideback, signé sur le label clermontois Flower Coast). Décidément très gâtés par Michel Rolland (directeur du CBP), la soirée se clôturait sur un Hold the line de Toto repris en choeur et en osmose dans les jardins cognaçais par un public étreint par la Passion du Blues.

On peut le dire, c’était en fait du XO. Extra pour les Oreilles.

Aymeric Duriez

Laisser un commentaire