Chantier des Francos : DI#SE / Chine Laroche / Mottron

MUSIQUE – Vendredi 12 mars à 20h30, la troisième session du Chantier des Francos présentera 3 nouveaux artistes de l’édition 2019 : le tout jeune DI#SE (17 ans !), la remarquée Chine Laroche et le mélancolique Mottron.

DI#SE

En musique, le dièse élève une note d’un demi-ton. Une petite hauteur supplémentaire qui fait toute la différence. C’est ce que DI#SE s’efforce de faire dans sa musique : apporter sa touche, sa singularité pour changer la donne. Bien qu’il n’ait que 17 ans, la maturité dont il fait preuve a bluffé tous ceux qui l’ont vu sur scène. Les facettes de l’artiste sont nombreuses, et se retrouvent toutes dans Parfum. Un album qui porte le rap dans son ADN, mais qui va bien au-delà. Le beat est rap, définitivement, mais la palette vocale est bien plus large. La dualité de Parfum réside dans l’homogénéité entre ces titres rap et d’autres, bien moins qualifiables, plus chantés. L’ensemble s’élève à un niveau d’intériorité, d’harmonie et de profondeur insoupçonné. D’ailleurs, n’est-ce pas ce qu’un dièse est censé faire ?

Chine Laroche

Chine Laroche, jeune compositrice, musicienne et interprète livre une musique au carrefour d’influences plurielles. Elle commence par apprendre le piano et la guitare classique et jazz. Elle se nourrit en parallèle de tous les autres styles musicaux et s’ouvre également à la batterie, les percussions, la musique en général. Sensible à l’art dans tous ses états, elle commence à composer seule avant de se tourner vers la production MAO, ce qui lui permettra d’orchestrer librement ses créations. Chine développe un intérêt particulier pour le son et ses textures, mélange entre feeling et précision, réaction chimique entre la pensée et le corps, entre réalisme et onirisme. Ses sources d’inspiration oscillent entre mémoire, réflexion, lâcher prise et spontanéité ; toujours avec cette même volonté de raconter une histoire. Toujours inspirée par la black music (soul, rap, hip hop) ainsi que l’électro et la trap, ce tout premier EP extrait d’un album à venir en septembre prochain allie force des textes et justesse musicale pour un rendu toujours aussi personnel, à la fois sensible, puissant et musicalement abouti.

Mottron

À la première écoute de la musique de Mottron, ce qui frappe ce sont les images. 
Celles qui s’immiscent sans crier gare, comme un rêve évident et familier qui nous emporte. Un univers mélancolique, délicat, sombre ou plein d’espoir, comme s’il avait réussi à exprimer en chanson les sentiments qu’on n’explique pas. Sa musique, ce sont les bois, les cordes, les pianos, découpés, ciselés, repensés à travers l’électronique et les machines, mais des machines terriblement humaines. C’est aussi une voix, claire, sobre et qui touche immédiatement. On approche rarement la musique pop avec autant de soin et de délicatesse dans les arrangements, sans sacrifier l’efficacité des mélodies. Mottron a, lui, réussi à harmoniser ces contraires et les transformer en émotions, belles et simples, qui parlent au coeur et à l’imaginaire.

INFORMATION PRATIQUES : https://francofolies.fr/le-chantier/agenda

Laisser un commentaire