Césure, salon d’arts visuels

SALON – Césure, salon d’arts visuels, organisé par Arthaé, se déroulera à la Salle du Grand Arsenal à La Rochelle les samedi 18 et dimanche 19 janvier de 10h30 à 19h00. À découvrir 6 artistes contemporains.

L’enchantement poétique de l’univers

« Une douce pause dans vos occupations, une respiration, un silence. Une invitation à une promenade paisible, une césure poétique où le pas lent du regardeur se pose ; le temps s’arrête, arrêt sur image(s), images sensibles dans notre rétine et délicatesse des évocations qui soulignent pourtant la césure dans l’Harmonie du vivant. » tel est le programme qui attendra le public de Césure, salon d’arts visuels dont le vernissage se déroulera le le vendredi 17 janvier à partir de 18h00

L’intention de ce salon est de recréer une ambiance, grâce à des œuvres qui se répondent. Toutes témoignent d’une même préoccupation: le patrimoine ultime de l’humanité: la Terre. Toutes abordent les sujets de son altération, sa transformation et les rapports de force Homme/Nature.

6 artistes contemporains qui subliment la planète bleue

Sculpteur papier, Decco Couturier nous invite au voyage de l’organique vers l’humain elle nous rappelle d’où nous venons et où nous allons. C’est notre voyage, notre histoire à tous, chacun s’y reconnaît et fait son chemin.

Les œuvres de Jean d’Hau sont orientées vers une prise de position pour l’environnement naturel, la dégradation des milieux par la surconsommation, la disparition des espèces et les migrations humaines…Ses peintures et ses sculptures évoquent l’image humaine à travers une représentation minimaliste.

Le piroguier célesteJean d’Hau

Sculpteur et réalisateur, Bruce Krebs a réalisé plus de quarante films. Pour chacun, il choisit un graphisme adapté au sujet. Pour lui, chaque scénario, chaque ambiance doit définir le caractère graphique d’un film. Cette démarche l’amènera à utiliser des techniques d’animation très variées. Ainsi, il approche le film de fusain sous caméra, le pastel, le papier découpé, la terre glaise sous caméra, la plastiline, le film de marionnettes, le film expérimental, le cartoon (bien sûr) et le film de synthèse 3D.

Chris Ropert présente une série sous la forme de boucliers, sorte d’interface entre deux êtres Humains/Humus, la Terre/les terres. Qui se protège ? Qui prend le pas sur l’autre ? De cet échange, entre fragilité et puissance, c’est le lien qui nous unit depuis toujours. Ainsi, le titre de la série Boucles liées met en évidence l’intime imbrication, l’étroit lien entre les formes de vie, les matières naturelles, premières, et la mémoire de la terre qu’elles portent en elles, au sein de la structure. Des boucliers poétiques pour protéger symboliquement la Terre/les terres de l’altération par nos actions.

Quartier Pierrevert > 2016 Papillon – Forêt / Butterfly – Forest – Carole Sionnet & PieR Gajewski

Enfin le couple Carole Sionnet & PieR Gajewski présente la série Paysages qui « consiste à retranscrire (leurs) ressentis vis à vis des milieux naturels ainsi que des rencontres. Les perceptions qui s’en dégagent et les interprétations possibles sont au cœur de notre processus. » Paysages rassemble une sélection de diptyques réalisés dans plusieurs territoires naturels (ou semi-naturels) de LA VILLE BLEUE entre 2014 et 2019.

Cédric Chaory.

INFORMATIONS PRATIQUES:

Laisser un commentaire