Agenda

Avr
3
sam
Horizons croisés – Magdalena Lamri & Johann Fournier @ Ancien Marché de l'Arsenal
Avr 3 @ 14 h 00 min – Avr 24 @ 18 h 00 min

Entrée libre – ouverture de 14h à 18h

« Aux Horizons croisés, se joignent les âmes seules »

C’est entre le jour et la nuit, que je vais – dans un geste dansé bas – quand les ombres s’allongent / quand personne ne voit. Aussi souvent que je peux, vers les terres neuves j’avance, en poésie j’avance.

– Il y a quelqu’un ?

Mes autres et moi, nous cherchons refuge.

Prises dans ce piège labyrinthique d’une grise réalité endormie.

Parfois je t’appelle, mais ne me répond que l’implacable silence de l’absence.

– Il y a quelqu’un ?

Nous rêvons du Lieu. Tu sais, celui où la brise maternelle nous enveloppait jadis ?

Celui où dansaient les fantômes, mais les gentils, celui où nous chérissions les froids

matins… Tu sais bien entendu.

– On y va ? (C’est la plus petite d’entre moi qui parle, impatiente !) Je me rendors, ankylosée.

Alors, je rejoins mes autres et nous repartons en quête du refuge.

Tous ces lieux ancrés dans la résine de l’enfance. On y porte son errance – qui nous a mené là – avec les pas légers, les pas décollés de l’enfance. Tous ces lieux sont armés, autant refuges que remparts et dans l’enceinte on se tient, la joue collée à la nuit. On réduit la surface – mais c’est plus grand dedans. On grandit minuscule, en durcissant nos os et lentement en racine sous la peau qui s’érode les cœurs se densifient. On réduit la surface mais c’est plus grand dedans et le vent porte au loin le cri brisé des oiseaux.

Magdalena Lamri est dessinatrice et peintre, elle vit et travaille à Montreuil. Johann Fournier est artiste photographe, il vit et travaille dans le sud de la France.

Leur exposition commune est une rencontre, comme un glissement sémantique dans l’adresse de leur travaux, deux solitudes qui se rencontrent sur la ligne d’horizon.

Avr
25
dim
La petite boutique de magie – Sébastien Mossière @ Beauséjour
Avr 25 @ 17 h 00 min – 18 h 30 min

Après les triomphes de L’Apprenti Magicien et L’École des magiciens, le sorcier préféré des petits et grands est enfin de retour avec son dernier spectacle.

Où les illusionnistes trouvent-ils leurs accessoires magiques ? Vous le saurez en venant faire un tour dans le plus secret et le plus fou des magasins. Sébastien, le vendeur, vous montrera des trucs étonnants, et vous fera essayer des nouveautés magiques complètement dingues !

Mais attention, c’est son premier jour, et il n’est pas tout à fait au point : il y a de la gaffe de magicien dans l’air ! Et qui est ce mystérieux Monsieur Z qui menace de fermer la boutique ?

De l’action, de la poésie, du suspens, des rires, avec la participation du public, pour un spectacle familial truffé de magie. Les enfants ressortent conquis et émerveillés.

Avr
27
mar
Illusions perdues – Pauline Bayle @ La Coursive
Avr 27 @ 19 h 30 min – Avr 30 @ 21 h 30 min

Après Iliade et Odyssée, Pauline Bayle poursuit avec une audace éblouissante son travail d’exploration des grandes œuvres de la littérature classique, en adaptant à la scène le roman-monstre de Balzac.

Lucien Chardon est un poète carriériste. Sa ville natale d’Angoulême est devenue trop petite pour l’expression de son talent. Il lui faut désormais conquérir Paris. Parce que « là où l’ambition commence, les naïfs sentiments cessent », Illusions perdues sera à la fois le récit de son apprentissage et de son désenchantement. En adaptant au théâtre ce roman, que Balzac qualifiait lui-même de « volume monstre », Pauline Bayle, étoile montante de la jeune garde du théâtre français, poursuit son travail sur les grands textes fondateurs de la littérature. Des livres qui ont façonné notre rapport au monde et continuent de nourrir notre imaginaire collectif. Après avoir exploré l’univers d’Homère avec les furieux Iliade et Odyssée (tous deux passés à La Coursive) et adaptée Chanson douce, de Leïla Slimani, au Studio de la Comédie-Française, elle se plonge dans la Comédie humaine pour raconter l’ascension et l’effondrement d’un ambitieux.
Pauline Bayle prend le pari de construire ce récit initiatique, ancré dans la jungle du Paris de 1820. C’est toute la puissance narrative et les codes du monde balzacien qu’il lui faudra alors s’approprier, en gardant le style épuré et sauvage qui fait son identité. Six acteurs effervescents incarneront ainsi la trentaine de personnages qui peuplent les Illusions perdues. L’audace est belle. Le chemin sinueux de Lucien Chardon sera évidemment semé d’embûches, d’ambitions et d’introspections. Plus dure sera la chute…

La prometteuse Pauline Bayle n’a pas peur du combat. Le Monde

HORAIRE DU 15/04 À 20h30

Avr
28
mer
La Mouette – Cyril Teste @ La Coursive
Avr 28 @ 20 h 30 min – Avr 29 @ 22 h 00 min

Après Festen, plongée virtuose dans le film de Thomas Vinterberg, Cyril Teste choisit La Mouette de Tchekhov comme nouvelle matière de recherche scénique. Une création au carrefour du théâtre et du cinéma, qui s’autorise des détours par la correspondance et les nouvelles de l’auteur russe. Une des créations les plus attendues de la saison.

Cyril Teste poursuit avec talent et inspiration sa recherche sur la performance filmique. Il propose ici une libre adaptation de la pièce la plus personnelle, la plus autobiographique d’Anton Tchekhov. Il retrouve l’homme à travers l’oeuvre en portant un regard nouveau sur les personnages mythiques et fascinants qui la traversent.
Trigorine et Arkadina, écrivain et actrice dans la force de l’âge, jouissent des honneurs de la célébrité. Nina et Treplev, jeunes artistes encore inconnus, rêvent d’absolu et de reconnaissance…
Comédie dramatique explorant les tourments de l’amour et de la vocation artistique, La Mouette est comme la vie, elle mélange le profond et l’insignifiant, le sublime et le ridicule.
En complicité avec Olivier Cadiot à la traduction, le metteur en scène s’est donné pour objectif particulier d’explorer la relation fils-mère qui unit d’un amour fusionnel Treplev et Arkadina. Pour Cyril Teste et son équipe, il ne s’agit pas là de livrer une vérité unique sur La Mouette, mais d’en explorer toutes les dimensions, transformant ainsi le plateau en un lieu de tous les possibles, pour mieux dévoiler la profondeur des êtres, les émotions réelles des interprètes, l’énergie brute des corps et la magie des présences.

Avr
30
ven
(Sortie de résidence) HUM 1 – Mathilde Bonicel @ La Manufacture - CDCN
Avr 30 @ 18 h 30 min – 20 h 00 min

Dans les prémices de ce solo, Mathilde Bonicel prend comme point d’accroche la figure du chef d’orchestre, qui guide ses musiciens en même temps qu’il est guidé par la musique. Danseuse tout autant que chanteuse lyrique, elle explore, dans ce temps de recherche, ce moment ambigu et déconcertant où être dirigé.e – par la musique, par le mouvement ou par la voix – s’apparente à de la possession, frappée du sceau de l’inconscience. Un décalage – presqu’une absence – entre l’intention et le geste qui amène à interroger la tragicomédie du spectacle, de l’expérience humaine.

 

Les Dodos – Cie Le P’tit Cirk @ Stade Rouge
Avr 30 @ 20 h 30 min – Mai 4 @ 22 h 00 min

Drôles d’oiseaux que ces jeunes circassiens à l’imagination débordante ! Transformant la guitare en un agrès de cirque, ces cinq espiègles dodos enchaînent cascades périlleuses, voltiges aériennes, musiques et rites saugrenus

sortie de résidence : Confessions d’un acteur de film pour adulte – Damien Henno @ L'Horizon
Avr 30 @ 20 h 30 min – 22 h 00 min

Pitch

En 1998, lorsqu’il apprend qu’une journaliste d’investigation s’apprête à publier un article révélant sa véritable identité, LUDOVIC GAUTHIER (alias Yvan DuRêve), un comédien raté devenu star du X, n’a d’autre choix que de raconter son parcours à son père pour maîtriser son image, sinon il perdra toute estime de lui-même. A l’ère finissante de la VHS, ce comédien en recherche de reconnaissance va se confronter à la grande rupture du numérique.

Entre drame et comédie, ce personnage va s’apercevoir un peu tard qu’il s’est trompé de chemin. Sa quête artistique et sa vérité masculine se heurtent aux illusions d’une gloire facile. Sexualité, théâtre, famille, notoriété et identité se mêlent dans un biopic original et fantasmé.

Note d’intention

Nous n’avons jamais eu de autant d’images à notre disposition, autant d’impudeur à montrer nos vies personnelles sur la place publique. Dans une société pornographique, où la vue tient une place prépondérante, dominatrice, je propose de revenir par le théâtre à la puissance évocatrice des mots.

Dans une société pornographique, où la vue tient une place prépondérante, dominatrice, je propose de revenir par le théâtre à la puissance évocatrice des mots. Seule la force des mots peut nous sortir de cette ornière où nous sommes tombés. Sinon nous ne serons que des animaux scopiques agis par nos pulsions.

Tadam ! le plus grand des petits festivals de cirque
Avr 30 @ 20 h 30 min – Mai 9 @ 22 h 00 min
Télégram – Soirée Cristal #7 @ Carré Amelot
Avr 30 @ 20 h 30 min – 22 h 00 min

Les soirées Cristal sont proposées dans le cadre d’une collaboration entre la coopérative Cristal Production et le Carré Amelot.

Télégram, ce sont 5 musiciens qui se sont rencontrés sur la route au cours de leurs voyages.
Télégram, c’est un roadmovie dans lequel on embarque et au fil duquel on découvre tous les instruments du monde qu’ils ont gardé précieusement avec eux.
Télégram, c’est aussi du rock, de la folk, de la worldmusic.
TÉLÉGRAM, le message de Kebous et Vincent des « Hurlements d’Léo », de Chloé de « La Cafetera Roja », de Julien de « Damage Case » et de Hugo de Innvivo !

Embarquez avec Télégram pour une traversée rock’n world autour du monde !
À chaque escale, les musiciens emportent avec eux un nouvel instrument et une anecdote croustillante qu’ils s’empresseront de partager avec vous.
Du Sénégal à la Syrie en passant par la Chine, de Prévert à Gainsbourg, la route est longue mais riche en rencontres : des poètes, des connus, des reconnus, des méconnus, feront partie du voyage.
Tout un lot de souvenirs emportés à chaque port qui rendront la traversée douce et poétique, énergique et mouvementée. Un voyage en musique à travers vents et marées… !

Mai
4
mar
Cole in Paris @ La Coursive
Mai 4 @ 20 h 30 min – 22 h 00 min

Cette étincelante relecture des tubes de Cole Porter, aux faux airs de spectacle de music-hall, fera flotter sur La Coursive un parfum frivole d’entre-deux guerres. Emmené par un orchestre qui swingue et des chanteurs qui balancent, Cole in Paris, « C’est magnifique ! ».

Avec Cole in Paris, Les Frivolités parisiennes ont choisi d’évoquer ces dix années parisiennes (de 1918 à 1929), qui ont fixé la personnalité de Cole Porter, et dont il a tiré ses couleurs d’artiste, avant qu’il n’éblouisse Broadway avec Fifty million Frenchmen à l’aube des années trente. Pour cela, ils ont imaginé un spectacle qui rendra compte de l’esprit étincelant, original et élégant du compositeur.
Le plus francophile des compositeurs américains a tissé en effet, à travers ses compositions, un lien éternel avec notre pays. L’ensemble de ce répertoire dédié tient à la fois de l’exotisme, de l’observation amusée, et de la déclaration d’amour. Nombreuses sont ses chansons écrites en « franglais », mêlant adroitement paroles américaines et expressions françaises, la plus connue étant sans doute « C’est magnifique ! » tirée de Can-Can. Ces chansons de Porter esquissent le portrait d’un esprit brillant à la nature exquise et sophistiquée, mais aussi les contours d’une âme secrète, éprise de liberté. Cette sélection de chansons, entre standards et pépites redécouvertes, a donné lieu à une orchestration nouvelle, qui fait la part belle à la dimension scénique et théâtrale de ce répertoire de comédie musicale. Les dialogues additionnels y ont été inspirés par la correspondance de Cole Porter, inédite en France. Dirigées par Christophe Mirambeau, Les Frivolités parisiennes nous promettent un spectacle de théâtre musical d’une pétillante inventivité, à la fois drôle, tonique, haut en couleurs, riche en chansons et en émotion. I love Paris !