« Les Chaussons rouges » : un chef d’oeuvre projeté à la Maison de l’étudiant.

CINÉMA – Pour sa première soirée 2019, le 17 janvier, l’association Jules + Jim diffuse à la Maison de l’étudiant un classique inoxydable « Les Chaussons rouges », comédie musicale de 1948 signée Michael Powell et Emeric Pressburger.

Un classique du 7ème art

Chef-d’œuvre impérissable du septième art, Les Chaussons rouges est l’un des sommets de la collaboration entre Michael Powell et Emeric Pressburger. Grandiose production en Technicolor imprégnée d’une insaisissable magie, ce grand classique possède la capacité rare de marquer à jamais les esprits des spectateurs ; et pour cause, puisque Martin Scorsese, Francis Ford Coppola, Brian De Palma ou encore George Romero ont tous déclaré que leur envie de faire du cinéma n’aurait pas été aussi définitive sans leur toute première vision des Chaussons rouges. Cinéastes précurseurs, Powell et Pressburger figurent, avec Hitchcock, parmi les grands maîtres du cinéma britannique. Dans les années 40, avec leur société indépendante The Archers, ils ont conçu plusieurs films aujourd’hui considérés comme des classiques du 7e art (du Narcisse noir aux Contes d’Hoffmann). Les Chaussons rouges en est la pièce maîtresse ; une œuvre à la liberté vertigineuse et au récit flamboyant, celui d’un amour dévoré par une passion encore plus grande pour l’art.

À l’issue de la projection. Sarah Chiche, romancière et psychanalyste, s’interrogera avec le public sur la thématique « Filmer les pouvoirs » dans la danse en l’occurrence.

Le (long) pitch

Le soir de la première de Cœur de feu, le célèbre impresario Boris Lermontov – directeur de la prestigieuse troupe de ballet qui porte son nom – fait la connaissance de Victoria Page, une danseuse qui le persuade de l’engager. Dans le même temps, il embauche un jeune compositeur, Julian Craster, qui était venu se plaindre de plagiat. Intransigeant, Lermontov dirige ses employés d’une main de fer, exigeant d’eux qu’ils se vouent entièrement à leurs carrières. Lorsqu’il annonce son nouveau ballet, Les Chaussons rouges, inspiré du conte d’Andersen, il s’agit d’un projet d’une ampleur sans précédent : Craster le composera, Page le dansera ; ils deviendront des vedettes internationales, à condition de tout sacrifier à cet art…

Informations pratiques: https://www.facebook.com/events/2183490528348118/

Laisser un commentaire