Jazz entre les 2 tours 2018 : le bel hommage au grand Didier Lockwood

« 20 ans de programmation, de joie, d’émotion, de rythme, 20 ans de jazz ! » Telle est l’accroche de la 20ème édition du festival Jazz entre les Tours, orphelin de son directeur artistique Didier Lockwood à qui il rend un hommage en lui dédiant une belle programmation.

Le 18 février dernier disparaissait d’une crise cardiaque foudroyante l’un de nos violonistes les plus virtuoses, Didier Lockwood. À la direction artistique de Jazz entre les deux tours depuis 2013, le musicien, à la carrière marquée par l’éclectisme, a laissé un grand vide et c’est avec émotion que Laurent Pironti, directeur du festival rochelais, annonce, la gorge serrée, que l’édition 2018 rendra hommage au maestro : « Le festival souffle ses 20 bougies. C’est une année spéciale, doublement spéciale même, suite à la disparition de Didier que nous célèbrerons à travers tous les concerts de cette édition. Son âme, sa musique … tout vibre encore. Il était fondu de physique quantique et il m’apparaît alors évident qu’il était encore parmi nous. »

Francis, pianiste émérite et frère de Didier, ne peut qu’acquiescer. Présent à la conférence de presse aux côtés du directeur du festival, il enchaîne sur la programmation en présentant le concert d’ouverture du mercredi 3 septembre. Un Hommage à Didier Lockwood justement. Le trio qui l’accompagnait dernièrement composé de Diego Imbert, Adrien Moignard et Fiona Monbet reprendra notamment, avec Francis Lockwood himself, les airs préférés du violoniste tout comme ses compositions les plus célèbres. Le quartet, rare, entend les ré-orchestrer du plus bel effet.

Le lendemain, il serait impensable de manquer l’exubérante diva Sarah McCoy. Il y a encore 3 ans, elle chantait dans les rues de la Nouvelle-Orléans avant qu’un Français ne l’a repère et lui propose une tournée dans l’Hexagone. Carton plein pour la phénoménale pianiste qu’on aime à comparer à un mix de feu Janis Joplin, Aretha Franklin et Nina Simone. Sarah McCoy proposera un véritable show entre blues, pop et cabaret et qui sait, sans doute interprétera t-elle les titres de son premier album à paraître. C’est le groupe rochelais Three Little Birds et leur blues caribéen – témoin de la dynamique scène jazz de la région – qui assurera l’apéro jazz de 18h30.

Ce jeudi 4 octobre, un autre concert de jazz-fusion très attendu se jouera lui à l’Espace Bernard Giraudeau. Celui de Beatgames, trio mythique de la scène française des années 80. Les retrouvailles de ces 3 stylistes promettent une fête mémorable. En première partie le Emmanuel Pelletier Quintet, bien connu de Didier Lockwood, chauffera la salle de l’Agora (Saint-Xandre).

Au troisième et avant-dernier jour du festival : Stéphane Belmondo. « C’est un excellent trompettiste qui rendra hommage à son mentor Chet Baker. Un rêve vieux de vingt ans pour lui » assure Laurent Pironti. Ici point de piano ni de batterie, juste de l’épure. Au plus près de Chet Baker donc. L’artiste animera par ailleurs une Masterclass au Conservatoire de la Rochelle le lendemain matin.

En clôture de festival justement, le Conservatoire. Pour fêter les 20 ans du festival, l’Espace Bernard Giraudeau accueillera 4h30 durant et dès 12h30 les élèves du Conservatoire pour un bœuf d’anthologie où se succéderont les talents du jazz de demain.

©Jacky Lehman

Mais last but not the least ce sont bien les actuels talents du jazz qui, à La Sirène, sonneront le clap de fin de l’édition 2018 du festival jazzy. Et quelle affiche : Biréli Lagrène fera revivre la mémoire de Jaco Pistorius en reprenant exclusivement à la basse électrique fretless ses principaux titres. Ce musicien, véritable OVNI du jazz, donnera un concert unique dans la région. Immanquable donc.

En bonus et en marge du festival : une dédicace du Dictionnaire amoureux du Jazz  par Patrice Blanc-Francard et un 100% Vian, spectacle qui reprend les airs les plus célèbres de Boris Vian, grand amoureux de Jazz, par Véronique Gain et Serge Minetto.

Monsieur Lockwood n’aura pas pu rêver plus belle édition pour fêter ce bel âge qu’est la vingtaine ! Assurément il sera tous les soirs aux côtés des festivaliers.

Cédric Chaory.

Toute la programmation ci-dessous :

 

 

Laisser un commentaire